logo




Le sens de l'Histoire.

La civilisation humaine s'est développée pendant des millénaires en utilisant les énergies renouvelables.

Ce n'est que durant les deux derniers siècles que nous avons basé notre développement sur l'usage des combustibles fossiles. Le 19ème siècle est celui du charbon, de la sidérurgie et des machines à vapeur. Le 20ème siècle, celui du pétrole et de l'énergie distribuée sous forme électrique.

Les diverses estimations nous donnent de quelques décennies à un siècle de réserves d'énergie fossiles, et surtout le Groupement Intergouvernemental des Experts du Climat (GIEC) nous avertit que notre modèle énergétique est insoutenable et va créer des dommages irréversibles aux équilibres climatiques et biologiques de la planète.

Nous, les humains, avons déjà causé :

* une augmentation de la teneur en gaz carbonique de l'atmosphère de l'ordre de 40 %

* un réchauffement global de l'ordre d'1 degré centigrade

* une montée du niveau des océans de l'ordre de 20 centimètres

* une acidification des mers nuisible aux écosystèmes

Et ces impacts sont en pleine accélération : 1% d'augmentation relative du CO2 pour la seule année 2016 !

Il est aussi essentiel de prendre conscience du côté irréversible et définitif de la présence dans les écosystèmes de surface du surplus de carbone provenant de l'usage des combustibles fossiles.

Ainsi le mécanisme de fonte des glaces va se poursuivre durablement même si nous arrêtions du jour au lendemain toute émission de gaz à effet de serre.

Si nous continuons l'usage des combustibles fossiles au rythme actuel, nous préparons à nos petits-enfants, dès la fin du siècle, une montée du niveau des mers de l'ordre de 20 mètres !!

Alors arrêtons au plus vite !!

La civilisation du pétrole est une parenthèse de l'Histoire, un chapitre que l'on doit refermer d'ici quelques décennies si l'on veut laisser à notre descendance un monde vivable.

echelle temps

A la demande de l'ensemble des nations engagées dans la démarche de maîtrise de l'évolution climatique, le GIEC a déterminé le rythme de sortie des énergies fossiles à respecter : -30% à -40% d'ici 2030, puis -80% en 2050 et une sortie complète d'ici la fin du siècle.

C'est dès maintenant qu'il faut développer les solutions de valorisation des énergies renouvelables en s'appuyant sur le potentiel technologique actuel. C'est à la fois une nécessité vitale et un secteur  économique d'avenir.  

En Allemagne, l'énergie d'origine renouvelable a déjà dépassé en volume l'énergie d'origine nucléaire.

En Norvège, plus de 30% des voitures neuves sont électriques.

En France, il nous semble parfaitement naturel d'isoler nos maisons pour limiter les dépenses d'énergie nécessaires au chauffage et la prochaine réglementation thermique imposera aux bâtiments neufs de satisfaire aux critères des bâtiments passifs.  

Pour la navigation, il faudra aussi revenir aux énergies renouvelables.

Les moteurs thermiques (essence, diesel...) n'ont pas la capacité de progresser au rythme déterminé par le GIEC. Et si l'on devait un jour les alimenter en carburant d'origine renouvelable, ils resteraient pénalisés par leur rendement généralement inférieur à 30% et plafonné par les lois de la thermodynamique. Ils sont donc condamnés à disparaître, comme la machine à vapeur en son temps !!

D'une manière générale, de nombreuses technologies matures et traditionnelles n'ont pas la capacité de progresser au rythme nécessaire  pour réussir la transition énergétique

Cette réussite nécessite l'émergence de développement de rupture technologique, basés sur des principes physiques différents. C'est ce que l'on voit par exemple dans le bâtiment avec les chauffages par pompe à chaleur, les éclairages LED etc...

La technique de la voilure tournante fait partie de ces développements de rupture technologique.  Avec tous les avantages qu'elle apporte, c'est une des solutions d'excellence pour une navigation 100% énergie renouvelable et son développement est incontournable.

 Notre responsabilité 

A côté de ces perspectives inquiétantes, nous voyons émerger des technologies d'avenir propres : éoliennes, photovoltaique, hydroliennes, méthanisation...et ARCHINAUTE va s'y ajouter.

L'association NEGAWATT a établi un scénario de sortie des énergies fossiles qui est une des études de référence et probablement la plus pertinente. Ce scénario démontre qu'avec des technologies déjà disponibles et fiables et un effort d'investissement réaliste on peut réaliser une sortie complète des énergies fossiles à l'échelle de la France d'ici 2050.

Nous avons "collectivement" la responsabilité de réaliser cette reconversion pour notre propre bénéfice et pour laisser à nos enfants et petits enfants un monde vivable. Mais qu'est ce que le "collectif" sinon la somme des comportements individuels ? 

Consommation énergétique de nos logements, organisation de nos déplacements, choix de nos fournisseurs d'énergie, choix de consommation, participation à des initiatives collectives... autant de domaines où nous pouvons agir dans notre vie privée ou professionnelle.


Prenons conscience du pouvoir considérable que nous détenons chacun dans nos grands choix comme dans nos actes quotidiens et surtout agissons sans attendre. 

 


 

 


























Accueil